Home People (Urgent) Cheikh Sidya Bayo arrêté en Gambie !

(Urgent) Cheikh Sidya Bayo arrêté en Gambie !

166
0
SHARE

Cheikh Sidia Bayo, ressortissant français d’origine gambienne, a été arrêté hier alors qu’il tentait de quitter le pays, alors qu’il faisait l’objet d’un mandat d’arrêt suite à une plainte déposée contre lui et X par la direction de l’hôtel Coco Océan. Pour rappel, votre site avait donné en exclusivité l’information selon laquelle le feu follet de la politique gambienne était poursuivi ainsi qu’un de ses acolytes pour filouterie d’hôtel. Ces souteneurs à Dakar et en Gambie nous avaient servi des vertes et pas mures, arguant que Cheikh Sidya Bayo, disposait de ressources suffisantes pour ne pas se rabaisser à ce niveau.
Les faits qui se sont déroulés au mois de Février impliquaient également un de ses amis français du nom de Phillipe André Raymond Pierre. Ensembles, ils avaient occupé une villa présidentielle pendant 13 nuitées avant de quitter sans payer.

Lorsque la direction de Coco Ocean s’est rendu compte qu’il était dans le pays, ils sont allés voir un juge et ont obtenu un mandat d’arrêt contre Sida Bayo, a déclaré notre source. Par conséquent, il a été placé en garde à vue, quand il est arrivé à l’aéroport en essayant de monter à bord d’un vol en partance pour la France. Il a été empêché d’embarquer par les autorités de l’aéroport qui lui ont signifié qu’il faisait l’objet d’un mandat d’arrêt. Le porte-parole de la police, ASP Conta joint au téléphone par dakartimes.info, confirme l’information de l’arrestation de Mr Sidya Bayo à yundum Airport avant de faire l’objet d’une garde à vue dans la nuit du 07 au 08 Décembre dans les locaux de la police.

Pour rappel, Monsieur Bayo a été poursuivi en justice par l’hôtel SPS Coco Ocean pour n’avoir pas réglé les factures d’hôtel qu’il devait à l’hôtel cinq étoiles d’un montant de près d’un million de dalasis. Sur son compte Facebook, Mr Bayo, répondant à la publication de l’article sur votre site favori, s’était fendu en ces termes à travers un message posté, « Je n’ai rien à payer puisque je ne dois rien et c’est Phillipe qui avait fait la réservation ». Un aveu de taille !

Et pour plus de précisions, Cheikh Sidy Bayo avait enfoncé le clou en ces termes sans équivoques : « L’hôtel avait convenu avec Philippe que ce dernier verserait la totalité du montant de leur compte car à ce moment précis, je me rendais en France pour préparer la visite du Président Adama Barrow ».

Après son arrestation, Cheikh Sidya Bayo a été présenté en comparution immédiate devant un juge qui lui a signifié les raisons de son arrestation et le montant de la caution à payer s’il ne voulait pas aller en prison. C’est ainsi qu’en compagnie de son avocat, il réussira à obtenir la caution de 1,9 million dalasis déposée par deux gambiens.

Pour sa défense, Cheikh Sidy Bayo dira au Juge, « Je n’ai pas forcé Philippe à rester dans cet hôtel. Je n’ai signé aucun document indiquant que je suis celui qui paierait les factures. Oui, nous sommes tous les deux restés là mais je n’étais pas censé payer les factures; c’était Philippe. L’hôtel a décidé de porter l’affaire devant la Haute Cour et pour moi c’est une diffamation de caractère “, a-t-il ajouté. Poursuivant devant le Tribunal, Mr Bayo dira, « A moi seul je ne serais même pas resté dans cet hôtel parce que j’ai une famille en Gambie et j’ai un appartement. Mais comme c’était un voyage d’affaires et que, je l’ai même présenté aux ministres des affaires étrangères et de la jeunesse, Ousainou Darboe et Henry Gomez, respectivement, avant de l’emmener chez le président, Adama Barrow. C’est tout à cause de la confiance que je l’ai emmené en Gambie. Il a vu l’hôtel lui-même et a dit qu’il voulait y loger et qu’il paierait l’addition. Pourtant à Dakar, il avait payé 8000 euros quand nous sommes restés à l’hôtel King Fahd avec sa carte de crédit mais je ne sais pas pourquoi il n’a pas payé cette fois-ci », a-t-il dit. Pour l’instant, Sida Bayo, ne peut pas quitter la Gambie. Son passeport lui a été retiré et notification lui a été faite de quitter le territoire gambien jusqu’à terme de la procédure déposée contre lui par Coco-Ocean. Il devrait solliciter une permission du tribunal s’il veut quitter la Gambie.
Contacté par nos soins, Mr Bayo n’a pas souhaité faire de commentaires sur cette affaire mais, il nous a demandé de lui laisser le temps de nous revenir.

Dakartimes.info

LEAVE A REPLY